Aquazzura contre Ivanka Trump

Ivanka Trump a été appelée à témoigner dans un procès en contrefaçon attenté à sa marque éponyme de chaussures et d’accessoires.

Katherine Forrest , une juge new-yorkaise (Southern District of New York), vient de demander à la fille du président américain de témoigner dans le procès en contrefaçon lancé à son encontre par la société italienne Aquazzura fondée par le créateur colombien Edgardo Osorio.

La magistrate en effet a sommé Ivanka Trump d’expliquer comment sa « gestion active et complète », dont elle fait tant la promotion en public, « a pu mener à la production d’un modèle sans son approbation ».

Rien de surprenant puisque les similitudes sont frappantes sur plusieurs modèles de chaussures. Tel est le cas du modèle Wild Thing, une paire de sandales à talons en daim avec un pompon refermant la bride autour de la cheville qui est un classique de la marque italienne que cette dernière vend à $ 575. La marque Ivanka Trump proposait un modèle quasiment identique pour bien moins cher. En effet, les sur les chaussures étaient soldées à $ 43 sur Nordstrom pour un prix d’origine de $ 145.

 

Le sort de la marque éponyme d’Ivanka Trump devrait être connu courant mars 2018, date butoir inscrite au calendrier par la juge Forrest.

Si un accord (financier) doit être trouvé entre les deux sociétés, il faudra que cela se fasse avant le témoignage de Mme Trump, fixé pour avant la fin du mois d’octobre. Il est fréquent que les compagnies tentent de régler le conflit à l’amiable afin d’éviter à des personnalités parfois connues, ici Ivanka Trump, d’avoir à témoigner à la barre.

L’équipe juridique d’Ivanka Trump a par ailleurs déjà demandé à ce que celle-ci soit excusée en raison des « circonstances exceptionnelles » liées à son rang élevé dans l’administration gouvernementale Trump.

La juge Forest, bien que compréhensive vis-à-vis du désormais second métier d’Ivanka Trump, demande quand même à ce que celle-ci témoigne, au maximum deux heures, afin de ne pas perturber ses obligations professionnelles.

D’ici la fin octobre, Ivanka Trump aura-t-elle effectivement affronté le joug des règles de fashion law en témoignant ou aura-t-elle signé un (gros) chèque d’ici là ?

 

Louise El Yafi

 

Photos: The Fashion Law / NY Daily News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s