NEWS // Les nouvelles mesures anti-contrefaçon d’Amazon

Le fait est connu : il est possible de trouver des faux en tous genres et en provenance de tout pays, en particulier de la Chine sur Amazon. Cependant, à force de vouloir à tout prix rester le distributeur le moins cher de la planète, le site est en fait devenu le plus grand marché de contrefaçon du monde.

Et pour cause, non seulement plus de 40% du chiffre d’affaire d’Amazon vient désormais de marchés tiers étrangers mais la croissance économique de la société vient en grande partie de son ouverture aux manufactures chinoises. Les ventes de ces dernières ont doublé sur le site en 2015 tandis que les revenus d’Amazon augmentaient, eux, de 20%. L’année dernière, Amazon s’est même entendu avec la Federal Maritime Commission afin de simplifier la vie des producteurs chinois qui désormais voient leurs produits arriver directement dans les centres de traitement Amazon, ceci leur évitant de nombreux frais.

Ne vous étonnez donc pas de recevoir une robe venant d’un entrepôt dans le Kentucky mais fabriquée en Chine.

Plusieurs marques subissent les frais de ce système : ainsi Michael Kors voit régulièrement ses modèles de sacs les plus connus passer de $198 en magasin à $100 sur le site. De son côté, la doudoune ultra populaire de Canada Goose se vend $650 sur Amazon contre $1000 sur le site officiel de la marque. Apple a par ailleurs porté plainte (et a gagné) contre plusieurs marchands chinois présents sur le site. Enfin, après avoir réalisé que certaines de ses chaussures étaient vendues $20 de moins que leur véritable prix sur la plateforme, Birkenstock a tout simplement décidé de boycotter Amazon en y retirant tous ses produits

Devant la perte de confiance de petits comme de grands producteurs, le géant du e-commerce fondé et dirigé par Jeff Bezos a cependant décidé d’agir en annonçant la mise en place, ce printemps, de différentes mesures afin de combattre plus efficacement la contrefaçon vendue sur la plateforme.

L’objectif est d’assurer aux marques que les revendeurs présents sur le site travaillent pour elles et non contre elles. Ainsi, dans le mois qui va suivre, toute marque aura la possibilité d’enregistrer sur le site son logo ainsi que la preuve de sa propriété intellectuelle sur un produit. Selon le VP d’Amazon MarketPlace, Peter Faricy, Amazon pourra ainsi établir un listing et mieux repérer les contrefaisants afin de bloquer la vente de leurs produits.

Enfin, la plateforme proposera également à ses clients un programme répondant au nom de « Transparency » au sein duquel les consommateurs du site pourront vérifier si le code du produit souhaité correspondant au code de la véritable marque créatrice du produit en question.

Si le système, qui encore en phase de test, sera d’abord proposé gratuitement à toute l’Amérique du Nord, on ne connait pas encore sa date de disponibilité en Europe.

Image: Amazon.com

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s